Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Itinéraire Grand Sud -  Sud Spectacles

Ce blog a pour objectif de faire la promotion des spectacles et des artistes sur le sud de la France.

HYPO

Publié le 19 Octobre 2017 par Rédaction Itinéraire Grand Sud

Dimanche 15 octobre 2017  – Théâtre Colbert Toulon

D’après le roman de Christian Astolfi

Mise en scène : Xavier-Adrien Laurent

Interprète : Lucas Andrieu

Présentation (extrait dossier de presse)

Un décor minimaliste, deux coffres à malices, une écriture ni trop près ni trop loin du texte original, l’adaptation et la mise en scène de Xavier-Adrien Laurent de Hypo (le roman de Christian Astolfi) ressemblent à un cornet surprise de l’enfance.
Précisément, c’est cela dont il s’agit, de ce long chemin du bocal amniotique (la caverne matricielle pour Hypo), à la vie à l’air libre et en communauté.
Les peurs, les doutes, les exaspérations, les fantasmes sont savamment dosés dans ce spectacle où se mêlent hypocondrie, névrose et paranoïa, sans jamais perdre le sens de la dérision.
Car Hypo est drôle à se moquer de lui et de nous-mêmes.
Hypo, c’est Lucas Andrieu, jeune comédien toulonnais de vingt ans. Il y tient le rôle, seul en scène, comme s’il avait mangé tout cru le personnage à son petit-déjeuner. Tour à tour emporté, déprimé, caustique, illuminé lorsqu’il feuillette le Vidal, mais jamais tragique, il enlève le public pour une heure et vingt de petit bonheur.

Notre avis :

Hypo a bien grandi !

Depuis sa première prestation au Théâtre Daudet à Six-Fours les Plages en 2016, Lucas Andrieu a sacrément grandi ! Le spectacle est abouti, prenant, drôle par moments, triste aussi. Lucas Andrieu dispose d’un réel talent de comédien et son apprentissage du métier dans une grande école parisienne lui permet de progresser à grande vitesse. Nous vous proposerons prochainement, une interview de ce jeune toulonnais doué pour la scène.

Alain Lafon - www.itineraire-grandsud.com

HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
HYPO
Commenter cet article